23 nouveaux sites reçoivent le label "Patrimoine d'intérêt régional"

Le 19 septembre dernier, le conseil régional a voté 23 nouveaux sites labellisés "Patrimoine d’intérêt régional", portant à 87 le nombre total de sites référencés depuis juillet 2018. Découvrez-en le détail et la cartographie des 87 sites labellisés.

Liste des 23 nouveaux sites labellisés

  • La Ruche, Bâtiment Fernand Léger à Paris, rare témoignage de l’effervescence artistique du début du XXe siècle 
  • La Halle aux fromages de Coulommiers, inspirée de constructions modernes métalliques telles que les halles de Paris de Victor Baltard
  • La Bourse d'affrètement de Conflans-Sainte-Honorine, emblématique de l'activité de la capitale de la batellerie
  • La Maison de fer de Dampierre-en-Yvelines, bâtie selon le procédé de maisons en kit de l’ingénieur Bibiano Duclos à la fin du 19e siècle
  • La Gare de Bougival à La Celle-Saint-Cloud, construite en 1884-1886 selon le plan d’Edouard Luneau pour les gares de la Grande Ceinture
  • La Gare de Versailles-Rive-Droite, exemple remarquable de gare-terminus du 19e siècle, la plus ancienne aujourd’hui conservée
  • La Gare de Vilennes-sur-Seine, témoignage rare de gare « Art Nouveau »
  • Parcours d'art public Saint-Quentin-en-Yvelines : Marta Pan, Perspective ; Nissim Merkado, Meta et Piotr Kowalski, La Porte de Paris ; 3 oeuvres dans l'espace public structurant la ville nouvelle par un jeu de perspectives
  • La Maison Lemonnier à Draveil, seul élément conservé de la ferme seigneuriale, dépendance du château de Draveil
  • La Dame du Lac à Evry-Courcouronnes, commandée au sculpteur Pierre Székely, écho aux rochers de la forêt de Fontainebleau et mur d’escalade
  • Les Cressonnières de Méréville, paysages propres à la vallée de la Juine, et le Ciap - Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine qui en retrace l'histoire 
  • La Chapelle Saint-Georges - Potager du Dauphin à Meudon, édifice orthodoxe de style néo-byzantin construit au 20e siècle
  • La Gare de Puteaux, construite en 1956 par la SNCF d'après le plan d'André Ventre, selon un programme moderniste
  • La Gare de Sèvres - rive gauche, reconstruite en 1930-1935, œuvre de l'ingénieur Urbain Cassan
  • La Gare de La Plaine Stade de France, Saint-Denis, gare-viaduc construite en 1998 dans le cadre de la construction du Stade de France pour la Coupe du monde de football
  • La Gare d'Epinay-Villetaneuse, construite en 1880 selon un plan destiné à affirmer l'identité du réseau
  • La Cité-jardin Henri Sellier au Pré Saint-Gervais, qui associe des logements collectifs en briques rouges et des pavillons en bande de style moderniste dotés d’ateliers d’artistes
  • La Cité-jardin de la Poudrerie à Livry-Gargan, réalisée en 1933, composée de maisons de style campagnard destinées aux ouvriers et de maisons de contremaîtres de facture plus classique
  • La Résidence du Parc Victor Hugo à Pantin, opération de logement réalisée par l’architecte Fernand Pouillon, proposant un habitat « à la portée de tous, achetable au comptoir comme un paquet de cigarettes »
  • La Gare Godillot à Saint-Ouen, élevée en 1907-1909, qui reprend la morphologie commune aux gares de la ligne et leur style historiciste
  • La Chapelle des Rohan Chabot à Taverny, bâtiment de style néo-gothique construit au milieu du 19e siècle à l'emplacement d'un ancien prieuré
  • La Gare de Saint-Leu-la-Forêt, œuvre de l'architecte Gustave Umbdenstock de style néo-régionaliste
  • Cité d'Orgemont, Argenteuil, ensemble exemplaire d’habitat populaire sur 43 hectares au décor Art Déco sophistiqué

Des bâtiments qui participent à la qualité du paysage francilien

Cette mesure, votée en juillet 2017, est un axe fort de la politique régionale en faveur du patrimoine : le label permet de restaurer et de valoriser les sites non classés et non inscrits aux Monuments historiques, dont les propriétaires en ont fait la demande en fonction de la qualité de l’architecture et/ou de leur intérêt au regard de l’histoire de l’Île-de-France. Il participe ainsi au développement de l’attractivité touristique de la région en révelant un patrimoine méconnu, et en permettant à moyen terme la mise en place des parcours axés sur des thématiques fondatrices de l’histoire régionale. Les 87 sites labellisés sont représentatifs de la diversité des patrimoines franciliens tout en esquissant de grandes thématiques structurantes : patrimoine rural, industriel, architecture du XXe siècle, cité-jardin, maison d’artiste ou villégiature, etc.

Patrimoine d'intérêt régional
L’obtention du label permettra notamment aux propriétaires d'accéder à deux dispositifs régionaux :
• une aide en investissement pour la restauration du patrimoine non protégé,
• une aide en fonctionnement pour sa valorisation.
Pour le patrimoine relevant de ce label, le taux d'intervention en investissement sera de 30% maximum, plafonné à 500.000€ par tranche de travaux.
Présentation des 87 sites labellisésPDF iconFiches labellisés

Photo : Guyancourt, parc central, Marta Pan, La Perspective, 1985-1992 (Christian Lauté  Photothèque SQY)

Cartographie des 87 sites labellisés depuis juillet 2018

➣ Consulter le dossier de presse