Biennale d'architecture et de paysage d’Île-de-France

Initiée et organisée par la Région Île-de-France, la première édition de la Biennale d'architecture et du paysage se tient à Versailles jusqu’au 13 juillet. Une riche programmation à découvrir dans six lieux patrimoniaux prestigieux dont certains rarement visitables.

À l'occasion des dix ans du lancement du Grand Paris, la première édition de la manifestation se décline en six expositions et un ensemble de visites, performances, conférences, ateliers, projections de films... La Bap permet aux visiteurs d'accéder à différents sites exceptionnels et souvent inconnus, comme le potager du Roi, l'ancienne poste ou encore l'espace Richaud, fraichement rénové et la galerie des moulages et des sculptures, l’une des plus belles réserves de sculptures du Château de Versailles et du musée du Louvre. 
 

6 grandes expositions autour de l'architecture et du paysage 

Augures, laboratoire des nouvelles pratiques architecturales, à la petite Ecurie : comment les innovations technologiques transforment les manières de construire la ville et ses territoires.

Le goût du paysage ou pourquoi la production agricole doit revenir au cœur des villes.

Échappées belles : une exposition photos qui présente les projets innovants menés en Île-de-France et dans plusieurs métropoles internationales, sur les grilles de l'Hôtel de ville.

Versailles ville nature, permanence et création : Versailles a été, dès le XVIIe siècle, la première ville nature, la première cité jardin de France.

Versailles architectures rêvées : plus de 100 dessins originaux et utopiques. Des projets qui auraient changé la face du château, symboles de la liberté et du geste créateur de l’architecte.

Horizons 2030 : comment les 68 gares du super métro métropolitain se construisent aujourd'hui pour demain. 
 

Une ambition générale : "L'homme, la nature et la ville"

« La première ambition de la Biennale d'architecture et de paysage est de montrer qu'architectes et paysagistes, mais aussi penseurs, artistes, entrepreneurs, élus et bien sûr citoyens, ne peuvent plus agir séparément chacun de leurs côtés ». Pour François de Mazières, commissaire général de la Bap, maire de Versailles et ancien président de la Cité de l’Architecture et du Patrimoine, il s'agit en effet de proposer une vision globale qui permettrait de prendre en compte les défis généraux du XXIème siècle. C'est précisément dans ce contexte que les différentes ambitions de la biennale s'enracinent, en mettant en lumière une nouvelle conception du « couple » ville et nature. Comme le souligne également Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, la biennale doit inciter également les publics à parcourir l’ensemble du territoire francilien et à découvrir quelques expériences architecturales notables de la Région. « Elle nous offrira l’opportunité de mettre en exergue de bonnes pratiques, en Île-de-France et à travers le monde, pour répondre aux défis climatiques et aux besoins de solutions innovantes qui construiront la ville de demain, autour de l’homme et de la nature ». De même, si la Biennale s'inscrit dans cette démarche de renouveau dans la prise en compte des enjeux et défis de notre siècle, elle se constitue également au sein d'une logique plus générale de valorisation du patrimoine – comme en témoigne la nouvelle politique régionale du patrimoine.
 

Biennale d'architecture et de paysage
Ouvert tous les jours sauf le lundi
Horaires semaine : 12h à 19h
Horaires week-end : 11h à 19h

Entrées aux expositions sont gratuites sauf celle du château de Versailles : 18€

Pour plus d’informations.

Pour feuilleter le programme.