La Plaine

Pré conceptualiser un travail photographique est un exercice délicat. Il réclame une définition de l’objet à (re)présenter et un positionnement théorique de départ du photographe face à cet objet. Reste que l’enjeu majeur est bien ici de tenter de faire oeuvre photographique et, au-delà des dimensions documentaires ou mémorielles, de fusionner une proposition plastique à l’affirmation d’un ressenti de l’espace traversé, ceci en évitant de tomber dans le spectaculaire ou dans l’effet.

Dés le départ ce projet de Stéphane asseline s’est attaché à la notion de paysage et à l’expérience que l’on peut en faire sur le territoire de la Plaine de France, territoire dont l’identité ne parait pas se fonder sur une nature préservée mais bien sur l’action fondatrice forte de la main de l’homme.