La 4e Semaine des patrimoines sous le signe du développement durable

Balades urbaines, films, expositions, colloque et débats témoigneront, du 19 au 30 septembre, que le patrimoine peut faire lien entre développement durable et société.

À deux mois de la COP 21, la grande conférence mondiale sur le climat, au Bourget (93), la Semaine des patrimoines va montrer que le patrimoine peut faire lien entre développement durable et société et qu'il doit être considéré comme un processus de compréhension de la société.

Organisée du 19 au 30 septembre par le service Patrimoines et Inventaire de la Région, cette 4e édition de la Semaine des patrimoines a prévu pour cela un riche programme : des balades urbaines et des visites à destination du grand public durant le week-end des Journées européennes du patrimoine ; des visites, des projections et des balades urbaines pour les professionnels durant la semaine qui suivra ; et un colloque sur le thème « développement durable et société : quand le patrimoine fait lien » les 29 et 30 septembre au conseil régional.

En voici le détail (description pls complète et inscription en cliquant sur le titre de chaque événement) :

1) Lors des Journées européennes du patrimoine (19 et 20 septembre) :

2) Après les Journées européennes du patrimoine (21-28 septembre) :

3) Colloque (29-30 septembre) : « développement durable et société : quand le patrimoine fait lien »
En complément, à la fin de la première journée, une projection de deux films à La Pagode.

La première journée sera consacrée à des études de cas génératrices de questionnements renouvelés autour des notions de transmission, d'économie et d'usages. La seconde journée pourrait ouvrir des pistes de réflexion en s'interrogeant sur la mémoire, la perception et la place des habitants en tension entre mémoire, qualité de vie et citoyenneté "durable".

Ces deux journées d'échanges réuniront une grande diversité d'acteurs et seront alimentées par de nombreuses études de cas prélevés dans toute l'Île-de-France. Elles souligneront notamment que l'intégration de la dimension patrimoniale dans toute réflexion est la condition même d'un développement durable : comment penser l'aménagement, les circulations, la qualité du cadre de vie sans s'arrimer au socle de nos pratiques, de nos identités et de notre histoire ? Elles mettront en évidence aussi que le développement durable, en convoquant patrimoine matériel et immatériel, nous met au défi de les conjuguer pour aboutir à une compréhension complexe mais tangible de ce qui se joue aujourd'hui dans notre environnement au sens le plus large.

Ce colloque sera par ailleurs l'occasion de partir sur les traces les plus anciennes du développement durable, d'historiciser la notion, de l'économie de récupération des sociétés rurales au mouvement écologique des années 70, de quoi parlait-on ? Quelques idées reçues seront même déconstruites au fil des échanges : la maison individuelle dénoncée comme un stigmate urbain, la politique de la ville résumée aux grands ensembles, la réintroduction des cultures locales et les circuits courts qui ne se résument aux « paniers pour classe moyenne » mais contribuent à maintenir les petits paysages fragilisés quand elles ne participent pas à l'insertion sociale...

La Carte des événements

Photo : © Laurent Kruszyk/Région Île-de-France