Appel à contributions sur le patrimoine gastronomique

Inscrit au patrimoine culturel immatériel de l'humanité (Unesco) depuis 2010, le patrimoine gastronomique fait actuellement l’objet de multiples réflexions et interrogations. La Région Île-de-France, riche de multiples terroirs et savoir-faire, s’associe à l’appel à contribution de la revue In Situ lancé pour mûrir cette réflexion autour de ce patrimoine menacé.

Participant en effet déjà à de nombreuses initiatives visant à une meilleure connaissance et promotion du patrimoine gastronomique de l’Île-de-France, la Région a souhaité collaborer à la parution d’un prochain double numéro de la revue d’In Situ sur le thème Patrimoine(s) gastronomique(s). Définition(s), typologies, enjeux de conservation.

Au sein de ces numéros, "il s’agira d’interroger la notion de patrimoine gastronomique pour en tenter un cadrage plus précis, par le biais d’une double réflexion ; d’une part, sur l’état de la recherche et, d’autre part, sur la prise en compte de ce patrimoine en matière de préservation, de conservation et de valorisation culturelle et scientifique".

Il est souhaité que ce double numéro ait modestement valeur de manifeste patrimonial, car, quoique plébiscités, aussi bien des experts que du grand public, les patrimoines gastronomiques apparaissent à bien des égards menacés. Uniformisation des productions et du goût, consommation de masse, monopoles industriels, pertes des savoir-faire artisanaux, absence de transmission des gestes et des techniques, normes réglementaires trop rigides, disparition des temps et des lieux de ces prises alimentaires festives, évolutions des usages et des manières de tables, typologies architecturales parfois peu regardées, éléments de mobiliers méconnus …, bien des pans de ce patrimoine sont dénaturés ou disparaissent. L’enjeu est de montrer comment se compose et se recompose ce champ patrimonial sous ses différents aspects, matériels et immatériels, afin d’envisager sa préservation sans pour autant le figer. Cette réflexion nourrit comme perspective d’étudier le renouvellement du regard des professionnels du patrimoine et des chercheurs sur cette thématique et l’accélération des collaborations interdisciplinaires.

Enfin, si un certain engouement est plus sensible depuis une dizaine d’années, il est bien évident que bon nombre d’éléments patrimoniaux concernés, sans pour autant être réunis sous la notion de «patrimoine gastronomique», sont regardés et étudiés de longue date par des chercheurs de toutes disciplines, à commencer par les historiens et anthropologues de l’alimentation, les professionnels des services patrimoniaux et les chercheurs en sciences du patrimoine en général. Il s’agira aussi d’enfaire l’écho.

Retrouvez plus d'informations sur l'appel à contribution ICI. Les propositions sont attendues pour le 31 octobre 2018.

Photo : Laboratoire de fabrication du Brie de Meaux. : égouttage sur des claies. © Région Île-de-France, Jean-Bernard Vialles, 2015, ADAGP