La maison-atelier du compositeur Pierre Henry

Un an après la disparition du pionnier de la musique électroacoustique, la maison de Pierre Henry va être détruite, victime d'une opération immobilière. Le service Patrimoines et Inventaire a gardé la mémoire de ces lieux par une étude désormais en ligne. En octobre, deux concerts lui rendront hommage et permettront au public de redécouvrir ses œuvres majeures.

La « maison de sons » de Pierre Henry, dans le quartier de Picpus, va devoir être rasée au profit d'une opération immobilière. C’est dans ce contexte que le service Patrimoines et Inventaire a été sollicité d’urgence pour un repérage, une étude et une campagne photographique. Lieu de résidence de l’artiste mais aussi de travail, cette maison renferme toute la carrière de Pierre Henry. Un lieu unique où s’entremêlent mémoire matérielle et immatérielle. "Je vis dans un univers clos, enfermé dans une espèce de maison de sons où je ne suis qu'une machine permettant à tout ce qui existe dans ce studio, dans ces milliers de boîtes remplies de sons glanés depuis vingt ans de se développer, de s'exprimer, au centre d'une grosse entité sonore."*

Pour en savoir plus sur la maison-atelier de Pierre Henry, consultez le dossier d'Inventaire en cliquant ici 

Etude : Anne-Laure Sol, conservatrice du patrimoine à la Région Île-de-France
Photographies : Philippe Ayrault, photographe à la Région Île-de-France


Concerts les 15 et 31 octobre 2018 pour deux événements hommage : « Pierre Henry n’est pas mort » suivi de « Pierre Henry est vivant ».

Lundi 15 octobre 2018 à 20h au théâtre de l'Athénée "Pierre Henry n'est pas mort"
Apocalypse de Jean (1968) interprétée par Nicolas Vérin. Texte, traduction et adaptation de Georges Lévitte avec la voix de Jean Négroni.
Pour en savoir plus, cliquez ici

Mercredi 31 octobre 2018 à 19h30 à la Gaité-lyrique: "Pierre Henry est vivant"
5 œuvres de Pierre Henry par Thierry Balasse : Le Voile d’Orphée (1953), Variations pour une porte et un soupir (1963), La Noire à Soixante (1961), Fragments pour Artaud (1970), Le Voyage (1962)
Pour en savoir plus, cliquez ici

* reflexion de Pierre Henry cité par Michel Chion dans un entretien donné au journal Le Monde en 1972.

Photos :
Détails d'oeuvres de Pierre Henry (sous-sol) © Région Ile-de-France, Inventaire général du patrimoine culturel. Philippe Ayrault. 2018
Studio d'enregistrement de Pierre Henry. (rez-de-chaussée) © Région Ile-de-France, Inventaire général du patrimoine culturel. Philippe Ayrault. 2018

Pochette "Dessins pour 14 coffrets", Dessin à l'encre, Notes pour "Hamlet", musique Pierre Henry, mise en scène Wilfried Wendling (2017). © Région Ile-de-France, Inventaire général du patrimoine culturel. Philippe Ayrault. 2018
Sonothèques de bandes magnétiques analogiques. © Région Ile-de-France, Inventaire général du patrimoine culturel. Philippe Ayrault. 2018

Étiquettes