Nouvelle étude sur la base de données francilienne de l’Inventaire

Consultez l’étude de l’appartement de Roxane Debuisson qui avait réuni une collection unique d’enseignes de boutiques parisiennes ainsi qu’un fonds exceptionnel sur Paris.

Née en 1927, Roxane Debuisson suit à partir de 1957 des cours sur l’histoire de Paris et commence à se passionner pour la ville en voie de disparition, transformée par les grands projets urbains des Trente Glorieuses et par la soif de modernité et de renouvellement qui s’empare de tous. Elle achète en 1962 sa première enseigne, une boule de coiffeur. Des dizaines d’autres objets suivront : des enseignes illustrant les commerces qu’elles signalent, botte pour un bottier, clés pour un serrurier, escargots, chapeaux, gants, carottes de marchands de tabac… mais également des fixés sous verre, décors de boulangeries, diverses plaques émaillées, des éléments de mobilier urbain ou de la RATP, sauvés de la destruction lors de travaux de rénovation. Elle stocke l’ensemble dans sa cave du 121 rue de Turenne avant que la famille ne s’installe dans le vaste appartement du boulevard Henri IV et que les objets occupent, au fil des années toutes les pièces.

Elle réunit également une très importante bibliothèque et achète tableaux, dessins, gravures, plans, photographies anciennes, cartes postales, factures de commerce, journaux illustrés sur le Paris du XIXe siècle.

Découvrez le détail de cette collection unique, aujourd’hui disparue.

Dossier réalisé en 2019 par Isabelle Duhau et Joanne Vajda
Photographe : Philippe Ayrault

Accéder au dossier