La Région aux côtés de la Fondation du patrimoine pour la sauvegarde du patrimoine local

Afin d'encourager les citoyens à s'impliquer dans la préservation de leur patrimoine et soutenir la protection du patrimoine non protégé, la Région Île-de-France s'est engagée auprès de la Fondation du patrimoine dans un modèle de financement participatif mobilisant ressources publiques et ressources privées, à parité. Découvrez les premiers projets aidés par la Région à hauteur de 85 795 €.
Dans le cadre de sa nouvelle politique régionale du patrimoine, la Région Île-de-France rejoint la Fondation du Patrimoine dans son action et soutient l'implication des citoyens dans la préservation de leur patrimoine : pour 1€ collecté par la Fondation, 1€ est apporté par la Région avec un plafond fixé à 15 000€. La Fondation du patrimoine représente aujourd'hui un acteur incontournable dans la promotion de la connaissance, la conservation et la mise en valeur du patrimoine non protégé et concourt ainsi à l'emploi, la formation et la transmission des savoir-faire dans le secteur de la restauration du patrimoine et des sites.
 
Ce nouveau partenariat a déjà permis d'aider à financer 7 projets d'une grande diversité patrimoniale  :
  • Le pont Bât Cheval à Flacourt (Yvelines) est un pont du Moyen-âge qui assurait la liaison entre Mantes, Dammartin et Dreux pour le transport d’hommes, de marchandises et les troupes du Roi.
  • La villa Max à Chelles (Seine-et-Marne) a été construite en 1889, à l’époque où Chelles se développe grâce à l’implantation de la ligne de Chemin de Fer Paris-Meaux. Elle est représentative des modes architecturales de la IIIème République.
  • Le lavoir « dit de Guermantes » à Gouvernes (Seine-et-Marne) a été construit à la fin du XIXème siècle en réponse à une politique d’amélioration de l’hygiène de l’époque.
  • Les vestiges archéologiques du château de Viarmes (Val d'Oise) est un lieu mettant en dialogue le château médiéval de Pierre de Chambly et l’Hôtel seigneurial de Camus de Pontcarré.
  • L'église Saint-Martin à Sammeron (Seine-et-Marne), dont l'implantation première remonte au XIIe siècle.
  • L'église Saint-Sulpice à Seine-Port (Seine-et-Marne), dont la nef et la chapelle seigneuriale, aujourd'hui chapelle de la Vierge, datent de la fin du XIIe siècle. En 1786, Madame de Montesson a fait construire par ailleurs la chapelle Saint-Louis pour y faire reposer le coeur de son époux, le duc Philippe d'Orléans, cousin du Roi de France.
  • L’église Saint-Denis de Saint-Escobille (Essonne).
 
- Le pont Bât Cheval à Flacourt (Yvelines)


© Mairie de Flacourt
Montant total des dons collectés : 9 910 € / Montant de l'aide régionale : 9 910 €
- La villa Max à Chelles (Seine-et-Marne)


© SAHC
Montant total des dons collectés : 37 700 € / Montant de l'aide régionale : 15 000€
- Le lavoir « dit de Guermantes » à Gouvernes (Seine-et-Marne)


© Mairie de Gouvernes
Montant total des dons collectés : 8 615€ / Montant de l'aide régionale : 8 615€
- Les vestiges archéologiques du château de Viarmes (Val d'Oise)


© Mairie de Viarmes
Montant total des dons collectés : 10 180 € / Montant de l'aide régionale : 10 180 €
- L'église Saint-Martin à Sammeron (Seine-et-Marne)


© Mairie de Sammeron
Montant total des dons collectés : 18 040€ / Montant de l'aide régionale : 15 000€
- L'église Saint-Sulpice à Seine-Port (Seine-et-Marne)


© Mairie de Seine-Port
Montant total des dons collectés : 49 430 € / Montant de l'aide régionale : 15 000€
- L’église Saint Denis de Saint-Escobille (Val-de-Marne)


© Mairie de Saint-Escobille
Montant total des dons collectés : 12 090 € / Montant de l'aide régionale : 12 090 €