Circuit thématique sur les portails sculptés en Île-de-France

Sur les plus grands édifices tels que la basilique Saint-Denis (93), jusqu’aux plus petites églises rurales, s’illustre l’art du portail religieux en Île-de-France. Découvrez l’évolution de l'art des sculpteurs et de l’iconographie chrétienne sur les portails jusqu’au XXe siècle en images dans le circuit interactif ci-dessous.

Afficher le circuit en plein écran

 

Découvrez l'art du portail sculpté mis en oeuvre en Île-de-France

Le circuit interactif présent vous présente des portails sculptés d'édifices franciliens, parmi lesquels :

- En Seine-Saint-Denis, les portails de la basilique de Saint-Denis ;
- En Seine-et-Marne, celui de l'église Saint-Loup à Saint-Loup-de-Naud, les cinq portails sculptés de la cathédrale Saint-Etienne à Meaux ;
- Dans l'Essonne, celui de la collégiale Notre-Dame d'Etampes à Etampes ;
- Dans les Hauts-de-Seine, le portail de l'église Saint-Hermeland à Bagneux ;
- Dans le Val d'Oise, le portail de l'église Notre-Dame à Vétheuil, celui de l'église Saint-Eliphe à Rampillon, celui de l'église Notre-Dame-de-la-Nativité-et-Saint-Fiacre à Liviliiers, celui de l'église Saint-Christophe à Cergy, ceux de l'église Saint-Joseph à Enghien ;
- Dans les Yvelines, les deux portails de la collégiale Notre-Dame à Poissy, celui de l'église Sainte-Thérèse à Aubergenville ;
- Dans les Hauts-de-Seine, le portail de l'église Notre-Dame-des-Menus à Boulogne-Billancourt ;
- A Paris, celui de l'église Saint-Laurent, les trois portails de l'église Saint-Pierre-de-Chaillot ;
- Dans le Val-de-Marne, l'église du Sacré-Coeur à Gentilly