Le château de Maisons-Laffitte

Le château de Maisons-Laffitte est le chef d’œuvre de Mansart, véritable manifeste de l’architecture classique à la française.
© Région Île-de-France, J.B. Vialles, 1987, ADAGP© Région Île-de-France, J.B. Vialles, 1987, ADAGP© Région Île-de-France, J.B. Vialles, 1997, ADAGP© Région Île-de-France, J.B. Vialles, 1997, ADAGP© Région Île-de-France, J.B. Vialles, 1997, ADAGP© Région Île-de-France, J.B. Vialles, 1989, ADAGP© Région Île-de-France, J.B. Vialles, 1999, ADAGP
Roselyne Bussière

C’est pour René de Longueil, issu de la noblesse de robe parisienne, que le domaine de Maisons est aménagé par l’architecte François Mansart, au milieu du XVIIe siècle. Entouré de jardins et précédé de trois cours, le château est un pivot central au sein d’un axe visuel qui offre différentes perspectives sur la Seine, la forêt de Saint-Germain-en-Laye ou sur les parcs.
En 1777 le comte d’Artois, frère de Louis XVI et futur Charles X, acquiert le château. Son architecte Bélanger transforme certains appartements en un magnifique exemple du nouveau style, dit néo-classique. En 1818, le domaine est acquis par le banquier Jacques Laffitte qui en fait sa résidence. Le parc est loti. Enfin, menacé de destruction, le château est acquis par l’Etat en 1905. Ouvert au public en 1912, il est classé Monument historique depuis 1914.

Étiquettes

Patrimoine architectural
Époque moderne