L'église orthodoxe de Champagne-sur-Seine renovée !

Découvrez à travers ce diaporama l'évolution du chantier de rénovation de l'église orthodoxe de Champagne-sur-Seine (77), travaux auxquels la région Île-de-France a apporté sa contribution financière.
© Région Île-de-France, Philippe Ayrault, 2011, ADAGP© Région Île-de-France, Philippe Ayrault, 2011, ADAGP© Région Île-de-France, Philippe Ayrault, 2011, ADAGP© Région Île-de-France, Philippe Ayrault, 2011, ADAGP© Région Île-de-France, Philippe Ayrault, 2011, ADAGP© Ville de Champagne-sur-Seine, 2016© Ville de Champagne-sur-Seine, 2016© Ville de Champagne-sur-Seine, 2017© Ville de Champagne-sur-Seine, 2017© Ville de Champagne-sur-Seine, 2017© Ville de Champagne-sur-Seine, 2017© Ville de Champagne-sur-Seine, 2017© Ville de Champagne-sur-Seine, 2017© Ville de Champagne-sur-Seine, 2017© Ville de Champagne-sur-Seine, 2017© Ville de Champagne-sur-Seine, 2017© Ville de Champagne-sur-Seine, 2017© Ville de Champagne-sur-Seine, 2017© Ville de Champagne-sur-Seine, 2017

La ville de Champagne a voulu, en restaurant ce bâtiment, garder un lieu de mémoire pour témoigner de son histoire au XX° siècle : implantation, développement et déclin de l’usine Schneider - essor la ville -  arrivée des migrants russes.

La ville a voulu également, par ce projet, honorer l’engagement contracté par l’acte de donation, devant notaire, de l’église par l’association « colonie russe » en 1980 : en faire un musée perpétuant le souvenir des combattants des armées russes pendant la guerre de 1914 -1918 contre l’Allemagne et l’Autriche-Hongrie ».

Le projet est étudié par l’agence d’architectes CTLR. Il est essentiel de respecter l’esprit du lieu : simplicité, mémoire, accueil. Ces principes guident les choix entre normes, matériaux actuels, couleurs et agencement de l’espace. La rénovation permet d’assainir et de remettre en état le bâtiment : drainage, isolation, toiture. Les divers revêtements (sol, murs, plafonds) sont également prévus. L’iconostase partage de nouveau l’espace tout en favorisant la circulation.

Des outils de médiation, des espaces d’exposition se conjuguent avec diverses techniques (expositions, vidéos, brochures).

Les travaux ont débuté en octobre 2016. Ils se terminent en août 2017.