Le « manoir Denouval » à Andrésy

Le manoir Denouval à Andrésy est symbolique des belles maisons de villégiature de la vallée de la Seine qui cherchent autant à voir qu’à être vues.
© Région Île-de-France, J.B. Vialles, 2002, ADAGP© Région Île-de-France, J.B. Vialles, 2002, ADAGP© Région Île-de-France, L. Kruszyk, 2006, ADAGP© Région Île-de-France, L. Kruszyk, 2006, ADAGP© Région Île-de-France, L. Kruszyk, 2006, ADAGP© Région Île-de-France, L. Kruszyk, 2006, ADAGP© Région Île-de-France, L. Kruszyk, 2006, ADAGP© Région Île-de-France, L. Kruszyk, 2006, ADAGP© Région Île-de-France, L. Kruszyk, 2006, ADAGP© Région Île-de-France, L. Kruszyk, 2006, ADAGP
Roselyne Bussière

Construite en 1904-1907 par l’architecte Pierre Sardou pour une riche Américaine, Sarah Hershey-Marsh, cette demeure présente un assemblage atypique de hauts toits à la française, d’éléments de type néo-normand et de ferronneries de style Art nouveau. Le matériau principal est lui aussi surprenant pour un édifice de ce standing : il s’agit de briques, associées à des tuiles plates. Enfin, l’ensemble est surmonté par un belvédère, élément typique de la villégiature.

C’est l’une des premières œuvres de l’architecte Pierre Sardou qui était sorti de l’Ecole des Beaux-Arts en 1901 et était architecte des Monuments historiques depuis 1905.

Le manoir a été transformé en copropriété. Seize appartements ont été découpés dans le bâtiment principal et deux immeubles ont été construits dans le parc.

 

Étiquettes

Patrimoine architectural
20e siècle