La bibliothèque Smith-Lesouëf à Nogent-sur-Marne

Sophie de Moustier
L’histoire de cet édifice mérite d’être retracée non seulement pour la spécificité de son architecture mais aussi pour la richesse de sa collection.

Alexandre-Auguste Lesouëf (1829-1906) consacra sa vie et sa fortune à réunir une collection de livres, d‘estampes et de manuscrits. Ce n’est pourtant pas à lui que revient la paternité de l’édifice de Nogent-sur-Marne mais à ses héritières et peut-être encore davantage l’historien Pierre Champion, mari de l'une d'entre-elle.

Ainsi la fondation Smith-Lesouëf ne se présenta jamais ni comme une bibliothèque strictement privée, la collection fut offerte à l’État en 1913, ni comme une véritable bibliothèque publique. Le bâtiment construit par l’architecte Théodore Dauphin pour l’abriter, n’était ouvert que quelques heures par semaine et resta en quelque sorte une annexe de la demeure des Smith-Champion.

L’édifice apparaît comme un exemple architectural très isolé, la collection qu’il contenait a quitté Nogent pour les rayonnages de la Bibliothèque Nationale de France.