26 nouveaux sites reçoivent le label Patrimoine d'intérêt régional

Le 1er avril, le conseil régional a voté 26 nouveaux sites labellisés Patrimoine d’intérêt régional, portant à 142 le nombre total de sites labellisés depuis juillet 2018. Découvrez-en le détail et la cartographie.

Liste des 26 nouveaux sites labellisés

  • Gare de Pont-Cardinet, Paris 17e, située dans le quartier des Batignolles, construite en 1922 par l‘architecte Julien Polti.
  • Gare de Javel, Paris 15e,  construite lors de l’extension de la ligne des Moulineaux en 1897, afin de desservir l’Exposition Universelle de 1900.
  • Gare de Boulainvilliers, Paris 16e, conçue par l’architecte Alexandre Barret et mise en service par la Compagnie des chemins de fer de l’Ouest en 1900.
  • Gare de Vaires-Torcy, Vaires-sur-Marne (77), construite de 1932 à 1933 par l’entreprise parisienne Rouzeaud et fils.
  • Gare de Versailles-Château rive gauche, Versailles (78), construite à partir de 1878-1879, est l’une des trois grandes gares de voyageurs franciliennes situées à Versailles.
  • Gare de Chaville-Vélizy, Viroflay (78), vraisemblablement construite par Charles Rabut, de 1900 à 1902, à l’occasion de l’Exposition universelle de 1900. 
  • Gare de Brétigny, Brétigny-sur-Orge (91), construite en 1904 pour répondre à l’essor du trafic de banlieue et attribuée à Paul Jégou d’Herbeline, ingénieur.
  • Gare de Vanves-Malakoff, Vanves (92), manifeste du modernisme architectural, construite par Jean Philippot en 1933-1935.
  • Gare de Meudon-Val-Fleury, Meudon (92), construite de 1901 à 1902, vraisemblablement par Charles Rabut, à l’occasion de l’Exposition universelle de 1900.
  • Gare de Saint-Denis (93), construite en 1846 sur un standard de la Compagnie des chemins de fer du Nord. Les adjonctions de Clément Ligny dès 1897 en font un modèle unique en Île-de-France.
  • Gare de Pantin (93), modèle unique de gare néo-classique attribuée à l’architecte Henri Blondel, datant de 1892.
  • Gare d'Epinay-sur-Seine (93), élevée en 1907 sur les plans de l’architecte Clément Ligny.
  • Gare d'Auvers-sur-Oise (95), construite en 1903 par Clément Ligny, sur les bases de l’édifice de 1846 dont elle conserve certains éléments.
  • Gare de Nogent-Bastille, Nogent-sur-Marne (94), construite en 1859, seule gare subsistant de la première ligne ferroviaire desservant la banlieue Est.
  • Ensemble architectural Saint-Léon, Paris 15e, construite entre 1924 et 1934 par l'architecte Émile Brunet ; elle affiche un style roman pour la façade et byzantin pour l'intérieur. 
  • Église Saint-Maurice, Gravon (77), ayant conservé sa silhouette et ses dispositions d’origine qui datent du XIIe siècle, à l’exception du clocher et du porche d’entrée construits au XVIIIe et XIXe siècles.
  • Maison d'artiste Jean-Claude Brialy, Domaine de Monthyon, Meaux (77), maison de villégiature datée du XIIe au XVIIe siècles, et présentant notamment un ensemble mobilier exemplaire, du goût éclectique des hommes de lettres et du spectacle de la société française des Trente Glorieuses.
  • École Foch Gambetta, Rambouillet (78), symbole de l’architecture publique de la Troisième République inauguré en 1896 suivant les plans de l'architecte Charles Trubert.
  • Église Saint-Pierre es Lien, Jumeauville (78), datant de l'époque carolingienne. Bâtie en 800, elle est incendiée durant les guerres de religions en 1585. L'église actuelle date de 1807; elle domine le village de Jumeauville.
  • Hameau Fournaise, Chatou (78), site emblématique du mouvement impressionniste et du fauvisme, datant des XVIIIe et XIXe siècles.
  • Maison-atelier Camille Lambert, Juvisy-sur-Orge (91), aujourd'hui École et Espace d’art contemporain Camille Lambert, datant de la fin du XIXe siècle - début XXe siècle.
  • Le déambulatoire de Gérard Singer, Évry-Courcouronnes (91), l'une des premières oeuvres d'art public créées pour la ville nouvelle d'Evry (livrée en 1976) et l'une des plus emblématiques de son territoire. 
  • Ensemble bâti de Villeroy, Mennecy (91), au coeur du parc de Villeroy, qui s’étend sur plus de 100 hectares et conserve des vestiges du château ducal détruit dans les années 1810.
  • Monument aux morts, Levallois-Perret (92), projet du statuaire Charles Yrondi (ancien combattant) et de l’architecte Bertin, sélectionné en 1923, qui surplombe une crypte de 300 places où reposent les corps des Levalloisiens morts pour la France.
  • Parc et maison d'Anne et Gérard Philipe, Cergy (95), datant du XVIIIe siècle à la seconde moitié du XIXe siècle, sur la rive droite de l’Oise, à la rencontre entre le village, coeur historique de Cergy, et la ville nouvelle.
  • Fontaine-abreuvoir et lave-sabots, Bethemont-la-Forêt (95), à la lisière nord de la forêt de Montmorency, au sein du site classé de la vallée de Chauvry ; deux exemples d'un patrimoine vernaculaire caractéristique des communes rurales d’Île-de-France.
Présentation des 142 sites labellisés :PDF icon consulter les fiches

Des bâtiments qui participent à la qualité du paysage francilien

Cette mesure, votée en juillet 2017, est un axe fort de la politique régionale en faveur du patrimoine : le label permet de restaurer et de valoriser les sites non classés et non inscrits aux Monuments historiques, dont les propriétaires en ont fait la demande en fonction de la qualité de l’architecture et/ou de leur intérêt au regard de l’histoire de l’Île-de-France. Il participe ainsi au développement de l’attractivité touristique de la région en révelant un patrimoine méconnu, et en permettant à moyen terme la mise en place des parcours axés sur des thématiques fondatrices de l’histoire régionale. Les 114 sites labellisés sont représentatifs de la diversité des patrimoines franciliens tout en esquissant de grandes thématiques structurantes : patrimoine rural, industriel, architecture du XXe siècle, cité-jardin, maison d’artiste ou villégiature, etc.

Patrimoine d'intérêt régional
L’obtention du label permettra notamment aux propriétaires d'accéder à deux dispositifs régionaux :
• une aide en investissement pour la restauration du patrimoine non protégé,
• une aide en fonctionnement pour sa valorisation.
Pour le patrimoine relevant de ce label, le taux d'intervention en investissement sera de 30% maximum, plafonné à 500.000€ par tranche de travaux.

Cartographie des 142 sites labellisés depuis juillet 2018
  

Photo : Le Déambulatoire de Gérard Singer, Evry-Courcouronnes © DR