L'Axe Majeur de Cergy-Pontoise, labellisé Patrimoine d'intérêt régional

Composition paysagère, parcours artistique et espace public, sa réalisation a débuté en 1984. Il a reçu le label Patrimoine d'intérêt régional en juillet 2020.

De Cergy à Neuville-sur-Oise, l'Axe Majeur constitue une œuvre de paysage, d’art et d’histoire ; il s’inscrit comme pièce principale du projet paysager de Cergy-Pontoise, fruit d’une lente maturation sur l’installation d’une ville.

La construction selon le projet de Dani Karavan commence dans les années 80. Aujourd’hui, le parcours du projet, composé de douze stations, est terminé (tour, jardins, esplanade, colonnes, terrasses, bassin, amphithéâtre, passerelle). L’œuvre évolue toujours au gré des contraintes économiques et de l’environnement humain.

La propriété de l’œuvre est partagée entre trois collectivités, du nord au sud : la Communauté d’Agglomération de Cergy-Pontoise (neuf stations sur douze), la Région Île-de-France, le Département du Val-d’Oise.

Sur les trois kilomètres de l’Axe majeur, douze stations jalonnent le paysage naturel et urbain :

- La Tour Belvédère, haute de 36 mètres, légèrement inclinée vers Paris et qui offre une vue panoramique sur le nord-ouest de la métropole parisienne. Elle émet un rayon laser en direction de la dernière station de l’Axe
- La Place Hubert Renaud, dont la forme circulaire à 360° symbolise le monde, pivot de rencontre entre l’Axe Majeur et le centre urbain
- Le Verger des Impressionnistes – Camille Pissarro, témoin du passé agricole de Cergy-Pontoise, semblable aux vues des Impressionnistes
- L’Esplanade de Paris, lieu de promenade et d’animation, qui réunit les pavés de la Cour Napoléon du Louvre et la fontaine de vapeur offerte par les habitants de Cergy
- Les Douze colonnes et la Terrasse, point de jonction entre plateau et vallée
- Les Jardins des droits de l’Homme – Pierre Mendès-France, point de liaison entre le plateau habité et la vallée de l’Oise ; un olivier centenaire symbole de paix et des rangées de tilleuls dorés y sont notamment conservés
- L’Amphithéâtre Gérard Philipe, qui suit le rythme dégressif des courbes de niveau jusqu’à l’Oise
- La Scène, face à l’Amphithéâtre, et le Bassin alentour relié à l’Oise, espaces dédiés au théâtre et autres spectacles
- La Passerelle, ligne rouge sur le paysage bleu-vert, prolonge l’allée centrale de l’Axe et enjambe la Scène, le Bassin et l’Oise. Le projet de Dani Karavan prévoit son prolongement jusqu’à l’Île astronomique.
- L’Île astronomique, vestige de l’ancienne sablière ; espace en cours d’aménagement selon le projet de Karavan, dédié à l’histoire de l’astronomie notamment arabe, et destiné à en constituer un point d’observation et d’interprétation.
- La Pyramide, bâtie sur l’eau à proximité de l’Île, jouant avec le vent et le soleil et abritant les oiseaux de la réserve ornithologique installée sur la base de loisirs.
- Le Carrefour de Ham, point d’aboutissement du rayon laser émis par la Tour Belvédère et point d’entrée de Cergy-Pontoise depuis la Confluence Seine-Oise. Il constitue également aujourd’hui un échange routier.

 La place des Colonnes Hubert Renaud l’Esplanade de Paris, l’Île de loisirs (Base de loisirs régionale) 

 L’Esplanade, les Jardins, l’amphithéâtre, la scène, le bassin, la passerelle, les étangs, la Pyramide, l’Île (non aménagée)

 Fête de la musique 2018

➛ Site de l'Axe Majeur

--

La réalisation de l’Axe majeur a bénéficié, depuis l’origine en 1980, des soutiens financiers du Ministère de la Culture, du Ministre de l’Équipement, de la Région Île de France, du Conseil départemental du Val d’Oise, de la Communauté d’Agglomération de Cergy- Pontoise, de l’EPA Cergy-Pontoise et de nombreux mécènes publics ou privés.

 

Étiquettes