Dani Karavan, la vie monumentale

Le plasticien et scupteur israélien Dani Karavan est décédé le 29 mai 2021 à l'âge de 90 ans. Grand angle sur son oeuvre, dont l'Axe Majeur, labellisé Patrimoine d'intérêt régional en 2020.

Né à Tel-Aviv en 1930, fils d'Abraham Karavan, architecte paysagiste en chef de la ville entre les années 1940 et 1960, Dani Karavan s’était formé notamment aux Beaux-Arts de Tel-Aviv et de Jérusalem, puis à l'Académie des beaux-arts de Florence et à l'Académie de la Grande Chaumière à Paris.

Œuvre fondamentale au sein d’une carrière internationale, on lui doit notamment le projet de l’Axe Majeur de Cergy-Pontoise, initié dans les années 1980 et labellisé Patrimoine d’intérêt régional en juillet 2020 (voir ci-dessous : photos 1 et 3).

Symbole du développement de la ville-nouvelle de Cergy-Pontoise, ce parcours urbain de 3,2 km constitue un trait d’union entre le paysage, l’architecture et la sculpture, et l’une des constructions urbanistiques phares de la fin de XXe siècle et du début du XXIe siècle. Douze stations y jalonnent le paysage naturel et urbain : la Tour Belvédère, la Place Hubert Renaud, le Verger des Impressionnistes – Camille Pissarro, l’Esplanade de Paris, les Douze colonnes et la Terrasse, les Jardins des droits de l’Homme – Pierre Mendès-France, l’Amphithéâtre Gérard Philipe, la Scène, la Passerelle, l’Île astronomique, la Pyramide et le Carrefour de Ham, point d’aboutissement du rayon laser émis par la Tour Belvédère et point d’entrée de Cergy-Pontoise depuis la Confluence Seine-Oise. 

Depuis sa construction, le site s’est imposé comme un espace important du quotidien des Cergyssois et constitue un élément prégnant de leur identité. Lieu de promenade, de pratique sportive ou encore de tournage de clips et de films, il s’inscrit dans la pensée artistique de Dani Karavan : « Je fais les choses pour les gens, et pas seulement pour les regarder ».
L’artiste s’est éteint sans avoir vu l’achèvement de son œuvre : l’association Axe Majeur travaille actuellement à l’aménagement de la pièce finale de sa construction : l’Île astronomique. 

Sur le territoire francilien, Dani Karavan est également à l’origine du Carré urbain, aménagement réalisé au sein du Parc des Sources de la Bièvre à Guyancourt, autour de l’eau, entre 1989 et 1999 (voir ci-dessus : photo 2).
À la même période, il a réalisé l'Esplanade Charles-de-Gaulle, long plateau bordé par des bâtiments de Christian de Portzamparc, qui relie la sortie du RER Nanterre-Préfecture au parc André-Malraux. Axe matérialisé d'un rail et de traverses de chemin de fer usagées, il est ponctué de cubes de verre, d'arbres, de marquages au sol, d'une colline, d'un amphithéâtre de verdure...
Enfin, de 1993 à 1996, il a conçu pour le Siège de l'Unesco à Paris le Square de la Tolérance, dédié à la promotion de la paix de l’Unesco et en hommage au Premier ministre israélien Yitzhak Rabin.

Officier de l'ordre des Arts et des Lettres (1984) et Chevalier de la Légion d’Honneur (2014), Karavan aura, par ses constructions exceptionnelles, marqué l’art public de son sceau.

En savoir plus


Axe Majeur, vue aérienne ©​ CACP Christian Souffron 
Mosaïque 3 photos : Axe Majeur, colonnes © CACP / Carré urbain, vue aérienne du parc des sources de la Bièvre © CASQUY / Axe Majeur, perspective © Jean-Yves Lacôte