Observatoire photographique du paysage de la Vallée de la Seine : premières vues

Après six mois d'arpentage du territoire, Laurent Kruszyk, photographe au service Patrimoines et inventaire et François Adam, paysagiste et vidéaste au CAUE78, nous livrent quelques premières images et perspectives.
© Laurent Kruszyk, Région Île-de-France, 2020© Laurent Kruszyk, Région Île-de-France, 2020© Laurent Kruszyk, Région Île-de-France, 2020© Laurent Kruszyk, Région Île-de-France, 2020© Laurent Kruszyk, Région Île-de-France, 2020© Laurent Kruszyk, Région Île-de-France, 2020© Laurent Kruszyk, Région Île-de-France, 2020© Laurent Kruszyk, Région Île-de-France, 2020© Laurent Kruszyk, Région Île-de-France, 2020© Laurent Kruszyk, Région Île-de-France, 2020© Laurent Kruszyk, Région Île-de-France, 2020© Laurent Kruszyk, Région Île-de-France, 2020

Un observatoire des paysages pour la recherche d’identité d’un territoire

Le CAUE 78, le service Patrimoines et inventaire de la Région Île-de-France et la Communauté Urbaine du Grand Paris Seine & Oise (CU GPS&O) mettent en œuvre un projet culturel atypique intitulé « Panorama(s) ». En s’appuyant sur le paysage comme valeur d’intégration communale et communautaire, il a pour objet de construire une identité commune et un récit de territoire en travaillant sur ses représentations, au travers de la mise en place d’un itinéraire des paysages étayé d’apports scientifiques, artistiques et touristiques.
Il s’inscrit dans le cadre du Projet culturel de territoire du GPS&O en lien avec l’Observatoire photographique des paysages de la Vallée de la Seine francilien (OPP.VS.f).

L’observatoire photographique des paysages de la CU GPS&O se propose d’alimenter ce projet en laissant en second rang la recherche analytique des dynamiques paysagères (recherche classique des observatoires de paysage) et en se situant résolument dans une recherche d’identité paysagère. Singulier et sur mesure, il s’affranchit donc de la méthode nationale, et crée ses propres outils pour constituer un médium privilégié de partage au sein de ce grand territoire. Il pourra donc donner lieu à la production d’une collection photographique, mais aussi à l’expérimentation de la vidéo, du son, de la collecte de témoignages...

Périmètre du GPS&O

Une lecture des paysages

Forts d’une méthode éprouvée dans le cadre d'un précédent partenariat entre le CAUE78 et le service Patrimoines et inventaire de la Région Île-de-France autour d’un diagnostic patrimonial, urbain et paysager de Seine aval, la recherche s’appuie sur une lecture des « signatures paysagères », motifs récurrents et caractéristiques des paysages du GPS&O.

Ce cadrage propose un regard sur la vallée de la Seine aux environs de Mantes-la-Jolie.
Il s’ouvre grâce à l’espace ouvert, ici la prairie pâturée.
Cette ouverture d’espace est suffisamment vaste pour donner accès à un horizon, lui-même composé d’un horizon de coteaux boisés, de falaises, et d’un horizon intermédiaire bâti.
Au centre de la vallée, le fleuve et son domaine constituent le motif principal et l’explication du tableau.
Photo : François Adam

Un partenariat renouvelé

Le travail de production est aujourd’hui bien avancé, s’appuyant sur deux compétences complémentaires issues de deux structures : Laurent Kruszyck, photographe du service Patrimoines et inventaire de la Région Île-de-France, et François Adam, paysagiste et vidéaste du CAUE78 travaillent de concert pour la production de cette collection : environ 300 photos et pas moins de 40 panoramiques-vidéos couvrent déjà une grande partie de la diversité du territoire du GPS&O, constituée de 73 communes.

Des perspectives ouvertes de valorisation

Leur arpentage se poursuivra quelques mois encore dans cette double approche. Ils préparent d'ores et déjà des combinaisons associées, entre images, mouvements et sons, qui pourront s’expérimenter sous divers formats et aller jusqu’à la production de reportages courts et de portraits. La parole de l’habitant des paysages pourrait être une extension donnant une orientation anthropologique au travail ; autant de formes et de supports qui ouvriront le champ des valorisations.

Vue panoramique de Nezel (78), François Adam, CAUE78, 2020
 

Le Vexin et ses ondulations agricoles, Lainville, François Adam, CAUE78, 2020